Ah … cette question je l’entends à longueur de journée que ce soit en cabinet ou dans ma vie personnelle.

Je ne sais pas ce qui m’exaspère le plus le fait que l’on puisse se poser cette question ou tout simplement le manque d’information de la population.

Est ce qu’on t’a déjà demandé si tu étais réceptif …

  • au cinéma ?
  • à la musique ?
  • à la littérature ?
  • au sport ?
  • à la peinture ?
  • à l’architecture ?
  • à la poésie ?

Si je voulais continuer, la liste pourrait être longue mais ce n’est pas le but de cet article.

C’est bien beau tout ça mais tu dois te demander où je veux en venir ?? Tu trouves aussi que ce serait stupide de poser une de ces questions ci-dessus, tout comme il serait stupide de poser la question suis-je réceptif à l’hypnose (si si je t’assure :))

Tu ne me crois pas et tu penses toujours que l’on peut ne pas être réceptif à l’hypnose…

Je vais prendre un exemple pour que ça soit plus clair pour toi :

Il t’est déjà arrivé d’aller au cinéma et de regarder un film (lire un livre … c’est valable pour un tas de choses) qui ne te parle pas, qui ne t’évoque rien… Tu sors de la salle et tu te dis … BOF.

MAIS … en sortant de la salle de cinéma est ce que tu t’es dit, ce film m’a pas plus donc je ne suis pas réceptif à tous les autres films, au cinéma. Désolé mais les films ça marche pas sur moi !

La réponse est … NON !!!

Bah c’est exactement pareil pour la réceptivité à l’hypnose, ce n’est pas parce que tu n’es pas réceptif à un film, un livre, un tableau… Que tu ne seras réceptif à tous les films, à tous les livres, à tous les tableaux…

Prenons Messmer, tout le monde n’est pas réceptif à son hypnose, pourquoi donc me direz-vous ? Tout simplement parce que c’est de l’hypnose de spectacle, il y a plus de 10000 personnes devant lui !

Des dizaines de milliers de personnes …

Des zéniths complets….

Pensez-vous qu’il est le temps de s’adapter à chacune d’entre elles ?

C’est là qu’est la grande différence entre l’hypnose à visée spectaculaire et l’hypnose à visée thérapeutique.

En spectacle, l’hypnotiseur fait sa technique et prend les personnes les plus réceptives à sa technique. En thérapie, l’hypnotiseur adapte sa technique à son client et non l’inverse comme en spectacle.

Pour résumer, tout le monde est réceptif à l’hypnose … mais pas aux mêmes types, aux mêmes techniques …

Un conseil : ne garde que ce qui marche pour toi !

Imagine… si tout le monde aimait tous les mêmes films, les mêmes livres, les mêmes spectacles, les mêmes types d’hypnose… Ce monde stéréotypé… Quel ennui, non ?

Merci de ton écoute.

Amicalement,

Mickaël

Laisser un commentaire